Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Portrait des écoles de devoirs en Fédération Wallonie-Bruxelles

18.12.2012 16:18 Il y a : 6 yrs

Portrait des écoles de devoirs en Fédération Wallonie-Bruxelles

Etat des lieux des réalisations, des besoins et des enjeux du secteur 2008-2011


Depuis 2004, un décret[1] reconnait et soutient financièrement le secteur des écoles de devoirs (EDD). Dans ce cadre, l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse (OEJAJ) a dressé un état des lieux du secteur recouvrant la période 2008-2011.

A l’heure où des modifications vont être apportées au décret, ce portrait actualisé et construit de manière participative avec les acteurs de terrain, constitue un réel document de référence en la matière.

L’action des écoles de devoirs est loin d’être anodine. Ce ne sont pas moins de 16 000 enfants qui étaient accueillis par les écoles de devoirs subventionnées par l’ONE en 2010-2011.

Et si le décret correspond toujours bien à la réalité du terrain en termes de philosophie et de missions de base, les écoles de devoirs - dont le subside médian avoisine les 4 000 euros - sont aujourd’hui confrontées à de nombreuses difficultés : saturation, manque de moyens, pression scolaire, questionnement identitaire, difficultés de formation…

Autant de lignes de tensions et de marges de progression épinglées par l’Observatoire qui a émis une série de recommandations destinées au secteur et au pouvoir politique.

La version intégrale du rapport est téléchargeable sur le site de l’Observatoire en cliquant ici.

Sur cette page, vous trouverez également une version résumée destinée aux acteurs de terrain.


[1] Décret du 28 avril 2004 relatif à la reconnaissance et au soutien des écoles de devoirs