Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Comprendre les mécanismes de sortie de l'Aide à la jeunesse

Le contexte

La prise en charge dans l'aide spécialisée peut être décrite comme un flux d'entrées et de sorties dans lequel interviennent, en amont, des mécanismes de prévention et de filtrage, en aval, des mécanismes de relais et, entre les deux, des modalités variées de prise en charge spécialisée.

La capacité de prise en charge spécialisée étant limitée, de même que ses perspectives d'extension, l'attention s'est portée ces dernières années sur les aménagements du système susceptibles de réduire le goulet d'étranglement à l'entrée dans la prise en charge spécialisée : celui-ci étant souvent présenté comme le symptôme majeur de ce qui "ne tourne pas rond" dans le système de prise en charge spécialisée.

Sur base des témoignages recueillis auprès des différentes autorités mandantes, l'OEJAJ avait établi, en 2004, un diagnostic des tenants et aboutissants de cet engorgement: ce diagnostic pointait les différentes causes possibles d'un tel état de fait, tant dans l'évolution sociétale globale (par exemple, l'aggravation des situations de précarité) que dans les modalités de gestion des prises en charges (par exemple, les modalités d'organisation de l'orientation vers les services de première ligne).

Pour mieux comprendre les différentes facettes de cet engorgement, il est nécessaire de s'intéresser aux mécanismes de sortie de la prise en charge spécialisée. La recherche présentée ici vise donc à compléter l'information disponible sur cet aspect comparativement moins documenté du fonctionnement du système de prise en charge en interrogeant différentes personnes ressources travaillant dans le secteur de l'aide à la jeunesse sur les modalités d'organisation des décisions de sortie du système de prise en charge spécialisée.

La recherche

La recherche a été confiée au Centre d'études sociologiques des Facultés universitaires Saint-Louis (Abraham Franssen) et a été menée en quatre phases :

  1. Objectivation du système d'entrées-sortie tel qu'il a été conçu: cadres légaux, réglementaires, institutionnels et organisationnels (cf. schéma) ;
  2. Entretiens auprès d'intervenants impliqués dans les décisions de sortie ;
  3. Observations in situ de séquences de processus de décision ;
  4. Construction d'un diagnostic partagé sur base d'une analyse en groupe.

Pour comprendre les articulations entre le système conçu et les pratiques effectives, l'analyse des processus conduisant, ou non, à une décision de sortie a été menées pour sept "scènes" correspondant aux différents stades de la prise de décision de sortie :

  1. la permanence du SAJ ;
  2. l'investigation du SAJ ;
  3. le programme d'aide du SAJ ;
  4. le Parquet (section jeunesse) ;
  5. le Tribunal de la jeunesse ;
  6. le SPJ ;
  7. la Cour d'appel (section jeunesse).

Une analyse des mécanismes et prises de décision de sorties dans d'autres secteurs de l'action sociale (gestion de sortie dans le domaine pénitentiaire) est venue élargir la perspective.

Ces différents éléments ont conduit à dégager un certain nombre de constats transversaux ainsi que des perspective d'amélioration qui se déclinent en dix recommandations.

À télécharger :

  • La synthèse de la recherche est disponible en cliquant sur le lien suivant : synthèse

  • Les dix recommandations sont disponibles en cliquant sur le lien suivant : recommandations
  • Un schéma récapitulatif des entrées et sorties du système a également été dressé et est disponible en cliquant sur le lien suivant : Schéma des entrées et sorties