Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Recherche qualitative participative sur le vécu des enfants vivant dans la pauvreté

Le contexte de l’enquête

L’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse, à partir de ses missions, de sa position institutionnelle et de ses travaux, porte une attention toute particulière au bien-être des enfants et des jeunes ainsi qu’à la façon dont est concrétisée en Communauté française la Convention internationale des droits de l’enfant et plus particulièrement la participation effective des enfants (article 12).

Ainsi, une enquête quantitative a été réalisée en 2007 sur la façon dont les jeunes comprennent et vivent l’exercice du droit à la participation; et une étude qualitative menée en 2008 a porté sur ce que les enfants entendent par « bien-être ». Ces deux recherches ont remis en évidence la capacité des enfants à formuler, clarifier et structurer leur perception et vision propre sur un objet de recherche particulier: les enfants sont des interlocuteurs compétents, susceptibles, dans les conditions appropriées, d’enrichir l’objet de recherche par leur vision propre des choses.

L’Observatoire a donc souhaité enrichir ses investigations relatives à la participation et au bien-être des enfants par l’introduction d’une dimension nouvelle, également contenue dans la Convention internationale des droits de l’enfant : la pauvreté. (Combinaison de l’article 2 de la CIDE intitulé non-discrimination et de l’article 27 le droit à un niveau de vie suffisant)

Ce faisant, nous nous inscrivons également dans l’actualité politique nationale et internationale. Le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne ont en effet proclamé l’année 2010 "Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale" afin de donner un élan décisif à l'élimination de la pauvreté. La Belgique assume la présidence de l'Union européenne au cours du second semestre 2010. C’est pourquoi, le gouvernement fédéral souhaite mettre l'accent sur la lutte contre la pauvreté infantile, et en faire le thème central de l'année européenne contre la pauvreté et l'exclusion, notamment par le biais d'une large campagne d'information.

Objectifs

À partir d’un recueil de la parole et des expressions non verbales de septante enfants âgés de 6 à 12 ans en Communauté française, il s’agit de :

  • Rendre compte des expériences des enfants qui vivent dans la pauvreté, avoir une meilleure vue sur leur vie quotidienne et comprendre comment ils vivent la pauvreté et l’exclusion sociale au quotidien dans leurs différents lieux de vie et leurs différentes interactions sociales.
  • Repérer dans le vécu des enfants pauvres, les stratégies qu’ils développent pour avoir une emprise sur leur vie.
  • Dresser des portraits contrastés des enfants vivant dans la pauvreté, et de leur vécu.
  • Établir des recommandations afin que la réalité subjective des enfants pauvres soit davantage prise en compte dans l’action publique qui leur est destinée directement ou indirectement.

Options méthodologiques retenues

La sélection des enfants participant a été effectuée selon le principe des groupes contrastés, en veillant à assurer, sur l’ensemble de l’échantillon des trente enfants, une diversité optimale en termes d’âge, de sexe, de niveau socio-économique, de modèle familial. La représentativité visée ici n’est donc pas la représentativité au sens statistique du terme.

La sélection des enfants participant a été effectuée par le biais et sous la supervision du réseau wallon de lutte contre la pauvreté. Pour éviter la stigmatisation des enfants, les enfants ont été approchés en leur qualité de membres d’une organisation qui participe au projet de recherche. Ces organisations (qu’elles soient membre ou non du RWLP) orientent leur action vers un public d’enfants et/ou d’enfants et adultes qui vivent en pauvreté. Cet argument permet de considérer les jeunes qui y sont affiliés comme ayant une expérience probante en matière de pauvreté.

Les enfants âgés de 6 à 12 ans sont issus de groupes existants, partageant donc déjà un temps de vie en commun. La récolte des données a été principalement réalisée dans leur environnement naturel. Les chercheurs ont travaillé en étroite collaboration avec les animateurs locaux, qui ont continué à jouer leur rôle.

Des groupes d’enfants non précarisés ont été impliqués dans un dispositif identique, pour jouer le rôle de témoin et permettre des conclusions spécifiques au vécu des enfants pauvres.

Il est à noter que cette recherche est la version parallèle et concertée d'une recherche équivalente menée en Communauté flamande par Jan Van Gils (Kind en Samenleving), en prolongement d'une recherche sur le vécu des adolescents vivant dans la pauvreté menée, en Communauté flamande et française avec le soutien de l'UNICEF.

Après appel à concurrence, la recherche a été confiée à Sonecom.

À télécharger :

Le rapport final de la recherche est disponible en téléchargement :Recherche qualitative participative sur le vécu des enfants de 6 à 12ans vivant dans la pauvreté en Communauté française

Une version adaptée aux enfants (childfriendly) a également été rédigée et est disponible en téléchargement:Le vécu de la pauvreté par les enfants de 6 à 12 ans en Communauté française: synthèse childfriendly

Une synthèse des recommandations a été présentée lors de la conférence organisée dans le cadre de la présidence belge de l'Union européenne : "Who cares ? Roadmap for a Recommendation to fight child poverty", Marche-enFamenne, 2-3 september 2010.

Le texte de cette présentation est disponible en téléchargement :Listening to children living in poverty

Pour une présentation en diaporama: