Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Je, tu, il, elle, participe(nt)

Le 20 novembre 2008, à l’occasion de la Journée nationale des droits de l’enfant, une matinée de réflexion organisée conjointement par le Délégué général aux droits de l’enfant et l’Observatoire était consacrée à la participation des jeunes.

La participation des enfants et des jeunes est un des principes fondamentaux de la Convention internationale des droits de l’enfant. Comme l’indique notamment l’article 12 : "Les États parties garantissent à l’enfant (...) le droit d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant, les opinions de l’enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité".

Comme l’a souligné Frédéric Delcor, Secrétaire général de la Communauté française dans son discours d’introduction : « La participation est plus que jamais un réel enjeu éducatif pour tous les enfants et tous les jeunes, quels qu’ils soient. Il s’agit non seulement aujourd’hui de permettre leur expression, d’entendre ce qu’ils ont à dire mais aussi de favoriser leur participation réelle à la vie de la société. »

En famille, environ 3 enfants sur 4 donnent leur avis sur les décisions importantes qui les concernent et cet avis a une influence. À l’école, les proportions sont inversées...

Comme point de départ de cette matinée de réflexion qui a rassemblé plus de 100 personnes, l’Observatoire a présenté les résultats, contrastés d’une enquête qu’il a commanditée concernant l’expérience que les jeunes ont de la participation. Cette enquête a été menée auprès de plus de 1000 jeunes de 10 à 18 ans. Ces résultats indiquent à suffisance qu’en matière de droit à la participation des enfants, la marge de progression reste, en Communauté française, considérable, et ce, au moins sur trois plans :

  • au vu des témoignages recueillis, le milieu scolaire n’apparait pas comme un lieu où les enfants sont écoutés ou entendus ;
  • une forte minorité de jeunes demeure à l’écart de toute affiliation à un milieu de vie collectif autre que la famille ou l’école et n’a aucune expérience concrète d’expression démocratique dans un contexte institué (conseils communaux d’enfants ou de jeunes, forums, ...) ; 
  • seule une minorité de jeunes est bien informée du contenu de la Convention internationale des droits de l’enfant.

Les trois constats issus de l’enquête sont détaillés dans la présentation téléchargeable ici

Trois reportages ...

Pour nourrir la réflexion de cette matinée en toute cohérence avec les objectifs poursuivis, l’OEJAJ et le DGDE ont souhaité donner la parole à des jeunes et mettre en avant des témoignages directs ou filmés de bonnes pratiques de participation.

Ainsi, trois reportages vidéo ont été réalisés et présentés le 20 novembre : 

  • Coup2pouce qui permet aux jeunes de s’exprimer, d’utiliser la vidéo et de diffuser une émission sur Télé Bruxelles ;
  • Philo Cité qui anime des ateliers philo pour les enfants ;
  • Stampmedia, une agence de presse anversoise entièrement investie par des jeunes de 16 à 26 ans.

 

Haut de page

 

Pour livrer en direct leur expérience de la participation des jeunes ...

Par ailleurs, étaient également présents pour livrer en direct leur expérience de la participation des jeunes :

  • Les jeunes de l’AMO Samarcande dans le cadre de leur projet « Samarc’ondes » : une émission de radio entièrement gérée par les jeunes et réalisée en direct, par leurs soins, sur les ondes de Radio Campus, la radio de l’Université Libre de Bruxelles (ULB). 
  • David Lallemand (RTBF), pour les 5 ans de l’émission Quand les jeunes s’en mêlent
  • Jérémy Lamblot, délégué de classe à l’Athénée Charles Janssens 
  • et Manon Michaux, jeune conseillère communale de Fosses-la-Ville.

Autant de témoignages qui ont souligné l’importance de la participation en tant qu’enjeu d’émancipation individuelle et d’apprentissage de la citoyenneté, tout en pointant les difficultés rencontrées et les progrès qui seraient réalisables.

La matinée s’est conclue avec la présentation du rapport d’activités du Délégué général aux droits de l’enfant, Bernard De Vos. Ce rapport est disponible sur demande au service du Délégué général : dgde@cfwb.be ou +32 (0) 2 223 36 99.

Les photos de la matinée seront bien disponibles sur notre site.

A lire aussi : Le discours de clôture de la matinée de Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l’enfant et la carte blanche publiée dans les pages de la Libre Belgique du 15 décembre 2008.

 

Haut de page