Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

L'articulation entre les services de première ligne et les services d’aide à la jeunesse

Des enfants et des jeunes éprouvent des difficultés. Tous ne sont pas pris en charge par l’Aide à la jeunesse. Pourquoi certains d’entre eux sont-ils orientés vers l’aide à la jeunesse ? Par qui et pour quelles raisons ?

Une recherche qualitative

Pour mieux comprendre l’articulation entre les services dits de première ligne et les services de l’aide à la jeunesse - les services du conseiller de l'aide à la jeunesse - l’Observatoire a commandité une recherche sur les modalités d’entrée et de sortie du système d’aide spécialisée prévu par le décret du 4 mars 1991.

Quelles sont les raisons qui font qu’un service de première ligne ou le Parquet orientent un jeune ou une famille vers un SAJ - qu’il s’agisse de proposer à un jeune ou une famille de s’adresser au SAJ ou de solliciter directement l’intervention du SAJ - ? Quelles sont les raisons qui amènent le SAJ à considérer qu’une situation relève de l’aide qu’il dispense ? Y a-t-il des situations qui ne relèvent ni de ce que la première ligne estime devoir prendre en charge, ni de ce que le SAJ estime être de sa compétence ?

Quelles sont les raisons qui amènent un conseiller (ou les membres de sa section sociale) à estimer, après investigations sociales ou après intervention, soit qu’il n’y a pas lieu de prendre de mesures d’aide, soit qu’il y a lieu de mettre fin à l’intervention ?

Telles sont les questions qui sont abordées dans cette recherche qui prend en compte 6 secteurs au niveau des services de première ligne : l’aide sociale générale (CPAS, ...) , la petite enfance (TMS ONE, ...), l’enseignement (CPMS, PSE, ...), la santé mentale et la santé (Service de santé mentale, centre de planning familial, hôpitaux, ...), le monde judiciaire et la police (Parquet, service de police, ...) et les équipes SOS-Enfants.

Pour consulter ou télécharger cette étude : ALBARELLO L. dir., Étude sur l’articulation entre les services de première ligne et les services d’aide à la jeunesse (SAJ), Sonecom, 2006.

Une synthèse

Pour mettre en lumière les principaux résultats de la recherche de SONECOM commanditée par l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse sur l’articulation entre les services dits « de première ligne » et les services d’aide à la jeunesse.

Il s’agit ici de mettre l’accent sur les éléments susceptibles d’être mis en débat entre les travailleurs de terrain afin d’améliorer les collaborations et les articulations entre l’aide à la jeunesse et son environnement. Dans cet ordre d’idées, la présente synthèse se détachera du canevas du rapport de recherche pour adopter une structure articulée autour de 4 questions :

  • la notion de services de première ligne est-elle pertinente ?
  • réseaux, collaborations et partenariats : comment mettre de l’huile dans les rouages ?
  • qu’est-ce qui fait qu’un jeune, qu’une situation familiale, est orienté vers le SAJ ?
  • la place paradoxale du SAJ ou comment travailler dans l’aide volontaire à la demande d’un service de première ligne ?

Pour consulter ou télécharger cette synthèse :

- MULKAY F., Étude sur l'articulation entre les service de 1re ligne et les service d'Aide à la Jeunesse, Observatoire de l'enfance et de la Jeunesse, 2007

- la présentation de la synthèse.