Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

L'offre d'accueil pour la petite enfance - 2004

Les données reprises dans cette partie de l’état des lieux de l’offre d’accueil en Communauté française sont celles fournies par l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) et arrêtées à la date du 31 décembre 2004.

Il est à noter que, suite aux décisions du CA de l’ONE dans le courant du dernier trimestre 2004, de nouvelles places d’accueil ont fait l’objet d’un agrément. Au total, cela représente 321 places supplémentaires (liées à la programmation 2004, à la réservation de places par des employeurs, à l’augmentation de places au sein du Fonds de solidarité 2 et dans les MCAE). L’ONE n’a cependant pas comptabilisé ces places dans les données fournies au 31 décembre 2004 dans la mesure où, même si une partie d’entre elles ont été réellement ouvertes en 2004, il n’était pas encore possible de donner un bilan exhaustif des places réalisées, compte tenu de la liaison entre l’octroi de personnel APE et la création de ces nouvelles places.

Les données de cet état des lieux ne reprennent par ailleurs pas les places ORBEM (57), FESC (129) et FSE (209) comptabilisées dans le relevé des places 2002 repris dans le Contrat de gestion de l’ONE. Les places ORBEM étant à l’heure actuelle au nombre de 93, cela fait un total de 431 places destinées à des accueils et publics spécifiques.

Pour réaliser les cartes, graphiques et tableaux fournis dans cet état des lieux, il a été procédé par arrondissement administratif aux calculs et regroupements suivants :

Le taux de couverture est calculé selon les normes retenues à l’ONE jusqu’en 2004, soit : nombre de places/nombre de naissances (année 2003) X 2,51

  • Sous l’intitulé « MAS » sont repris les milieux d’accueil qui bénéficient de subventions ordinaires de la part de l’ONE (crèches, prégardiennats, maisons communales d’accueil de l’enfance (MCAE), accueillant(e)s d’enfants conventionnées, crèche parentale), de même que les places qui sont subsidiées par le Fonds de solidarité ainsi que celles ayant fait l’objet d’un accord sur le principe, l’opportunité et le bien fondé ;
  • Sous l’intitulé « MANS » sont repris les milieux d’accueil qui ne sont pas subventionnés par l’ONE (même s’ils obtiennent pour certains des subventions d’autres niveaux de pouvoir), soit les maisons d’enfant, les accueillant(e)s d’enfants autonomes et d’autres milieux d’accueil comme les halte-garderies, farandolines, ... ;
  • Sous l’intitulé « MA domicile » sont repris les accueillant(e)s d’enfants, conventionnées ou autonomes, qui accueillent les enfants à leur domicile. Les autres milieux d’accueil sont repris sous la dénomination « MA collectifs » puisqu’ils accueillent bien les enfants en collectivité dans une infrastructure spécifique.

 


1 Pour Bruxelles, 80% du nombre de naissances. Dorénavant cependant, l’ONE a décidé de prendre en compte 90% des naissances bruxelloises.

2 Le Fonds de solidarité fut créé en 1998. Il intervient pour sauvegarder des places antérieurement subventionnées par le FESC (soit dans son volet 2, 10 places en crèches, 255 en MCAE, 272 en maisons d’enfants et 97 en halte-garderies).

3 y compris les « faux » prégardiennats en province du Hainaut.


 

Les cartes

À télécharger (sources : ONE, 2004)

Carte 1. Milieux d’accueil : taux de couverture
taux de couverture : global, milieux d’accueil subventionnés, milieux d’accueil non subventionnés (pdf).

Carte 2. Milieux d’accueil : nombre de places
nombre de places : total, milieux d’accueil subventionné et milieux d’accueil non subventionnés (pdf).