Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

« Nos droits, nos voix » : le rapport final de la consultation des enfants sur leurs droits en FW-B est en ligne.

Afin de rendre effectif le droit des enfants à la participation, le Gouvernement de la FW-B s’était engagé, dans son plan d’action 2015-2019, à réaliser une démarche de consultation des enfants. La mise en œuvre de ce projet a été confiée à l’Observatoire qui a conçu un dispositif participatif reposant sur une double approche : une enquête quantitative à laquelle plus de 2 000 enfants de 5 à 17 ans ont pris part et des ateliers de réflexion et création (approche qualitative) qui ont mobilisé 136 enfants. Cette consultation intitulée « Nos voix, nos droits » s’est déroulée avec les enfants de janvier 2018 à juin 2019. L’analyse des résultats de la consultation a été réalisée en 2019 et durant le premier semestre de l’année 2020.

 

Si les résultats saillants du volet quantitatif de la consultation ont déjà été communiqués par l’entremise d’une plaquette rédigée de manière « childfriendly » mais aussi par la mise en exergue de 30 chiffres pour les 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant sur les réseaux sociaux, l’Observatoire a poursuivi le travail d’analyse et de rédaction d’un rapport complet, reprenant une analyse des résultats de la consultation mis en perspective avec le contenu de la Convention et avec les observations finales du Comité international des droits de l’enfant adressées à la Belgique en février 2019.

 

Le rapport « Nos droits, nos voix » fournit de précieuses indications sur la perception des enfants et des jeunes de la réalisation ou de la non-réalisation de leurs droits dans quatre sphères thématiques :

  • Education et vie à l’école : les enfants et les jeunes ont particulièrement mis en avant les problèmes de violence et de harcèlement à l’école, de relations avec les adultes de l’école, de la propreté des toilettes et de l’externalisation du temps scolaire.
  • Temps libre et activités de loisirs : la question de l’accessibilité des activités extrascolaires a été au centre des préoccupations des enfants et nous invite à nous pencher sur les freins d’accès qui ne permettent pas de réaliser le droit de tous les enfants aux loisirs.
  • Vie dans le quartier : les données soulignées dans cette partie du rapport ont notamment pointé des inégalités d’accès à des terrains de jeux et de sport. 
  • Connaissance des droits et des services et participation : des marges de progression en matière d’exercice de la participation des enfants et des jeunes ont été mises en avant,  principalement à l’école et à l’échelle de leur quartier/village ou de leur commune. Par ailleurs, les résultats indiquent la nécessité d’intensifier les actions qui leur permettront de mieux connaître leurs droits ainsi que les services qui leurs sont destinés et dont ils peuvent se saisir lorsqu’ils ont besoin d’aide dans différents domaines de leur vie.

Ce rapport complet est publié à l’heure où le Gouvernement élabore son plan d’action droits de l’enfant 2020-2024. L’Observatoire qui accompagne les Cabinets dans cet exercice a bien entendu porté ces éléments à leur connaissance et veille à ce que la parole des enfants soit prise en considération.

 

Le rapport est téléchargeable en cliquant ici.