Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

"Nos droits, nos voix" : processus participatif et créatif

Pour réfléchir avec les enfants aux priorités en matière de réalisation de leurs droits en Fédération Wallonie-Bruxelles, l'Observatoire a fait appel à Méthos, MUS-E et Levuur qui ont, ensemble, conçu un dispositif participatif et créatif.

Entre janvier et juin 2019, 136 enfants entre 5 et 18 ans, provenant de différentes régions, écoles et institutions de la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont exprimés sur leurs attentes, leurs envies, leurs souhaits au regard des droits de l'enfant en FW-B, au travers d'ateliers de parole et d'expression artistique.

 

Les objectifs de ce projets étaient les suivants : 

  • Mettre en oeuvre un processus participatif respectueux des droits de l'enfant;
  • Renforcer la culture des droits de l'enfant en sensibilisant les politiques, les professionnel.e.s et les enfants sur les principes de la CIDE et plus particulièrement sur le droit à la participation;
  • Renforcer une culture de la participation et sensibiliser les décideurs et décideuses politiques à l'écoute de la parole de l'enfant;
  • Recueillir le point de vue d'enfants vulnérables, difficilement atteignables par le volet quantitatif de la consultation;
  • Nourrir le plan d'action consacré aux droits de l'enfant avec des propositions directement inspirées des enfants.

 

 

Le co-creation day

L'étape finale de ce projet avec les enfants s'est déroulée le 25 juin dernier. L'ensemble des participant.e.s à la consultation se sont retrouvés au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FW-B) pour débattre de la réalisation de leurs droits et dialoguer avec un panel d’adultes composé de représentant.e.s du Parlement, du Gouvernement, du Ministère de la FW-B et du Délégué général aux droits de l’enfant.

Pour clore cette approche qualitative, une journée de débats a rassemblé l’ensemble des enfants et jeunes participants après la découverte de l’exposition des œuvres qu’ils ont réalisées dans le cadre de la consultation. En matinée, ils ont également travaillé à l’élaboration de recommandations communes.

L’après-midi, ces recommandations ont été présentées dans l’hémicycle aux parlementaires Delphine Chabbert (PS), Véronique Durenne (MR), Alda Greoli (CDH), Jean-Pierre Kerckhofs (PTB), Joëlle Maison (DEFI), Rajae Maouane (ECOLO), à Rudy Demotte, précédent Ministre-Président de la FW-B (PS) et Bernard Devos, Délégué général aux droits de l’enfant.

Les recommandations et pistes de réflexion des enfants ont principalement visé à : 

  • limiter la violence pendant la récréation ;
  • garantir le sentiment de sécurité dans le quartier ;
  • limiter le harcèlement sur les réseaux sociaux ;
  • réfléchir sur une meilleure communication entre professeurs et élèves ;
  • améliorer la mixité dans les établissements scolaires ;
  • adapter la difficulté des devoirs et le temps de travail en fonction des élèves ;
  • lutter contre la violence envers les enfants à domicile.

L’ensemble des parlementaires a été interpellé notamment par la thématique de la violence exprimée par les enfants. Ils ont promis de rester attentifs à cette thématique et de construire des solutions pour lutter contre ces différentes violences faites aux enfants.

Découvrez les photos de cette journée en cliquant ici.

Découvrez également les vidéos réalisées par les enfants dans le cadre de cette consultation ainsi que la vidéo de présentation du dispositif en cliquant sur ce lien.

Pour télécharger la publication donnant un aperçu de la démarche réflexive et artistique qui a été mise en place, c'est ici : Conseils d'amis.

 

 

Remise du rapport par les enfants du comité » à Mme Bénédicte Linard, ministre de la Petite Enfance en charge de la coordination des droits de l’enfant

Ce mercredi 27 novembre 2019, Pénéloppe (9 ans), Romain (12 ans), Clémence (13 ans), Shaka (14 ans), Shaza (17 ans) et Lola (19 ans) avaient rendez-vous avec la Ministre Bénédicte Linard pour lui remettre, au nom des 136 enfants qui ont pris part au dispositif participatif « Nos droits, nos voix », le rapport final de la consultation qui met en lumière leurs préoccupations, les situations de non-droits qu’ils vivement au quotidien et les priorités dont doivent se saisir les décideurs et décideuses en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Harcèlement entre enfants à l’école, discrimination et manque de participation à l’école, harcèlement entre enfants sur les réseaux sociaux et violence au sein de la famille sont les quatre thématiques majeures que les enfants ont choisi de travailler dans des ateliers de réflexion suivis d’ateliers de création.

La remise du rapport à la Ministre clôt aujourd’hui le travail mené par et avec les enfants. À l’occasion de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du Délégué général aux droits de l’enfant, les enfants ont pu notamment s’exprimer sur les questions de violence à l’école et sur les réseaux sociaux et sur leur difficulté à aller vers les adultes pour demander de l’aide « parce qu’ils vont uniquement voir le problème avec leurs yeux d’adultes », a dit Shaka.

La Ministre a souligné l’importance de l’éducation aux médias et insisté sur le fait de faire connaître les services auxquels les enfants et les jeunes peuvent faire appel en cas de problème. Les enfants ont également insisté sur l’importance de la participation : « Ce n’est pas parce qu’on n’a pas d’espace pour parler qu’on n’a pas d’avis », a indiqué Shaza. De son côté, la Ministre les a encouragés à continuer de prendre la parole « parce qu’il n’est pas normal que des décisions qui concernent les enfants soient uniquement prises par des adultes » en indiquant qu’il fallait soutenir ce type d’initiatives.

Le rapport est désormais entre les mains du Gouvernement qui devra s’emparer de ces résultats pour élaborer début 2020 son plan d’action pour les droits de l’enfant.

 

À télécharger :

Le rapport final : "Nos droits, nos voix".

Les photos sont désormais disponibles ici.