Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Réaliser des enquêtes quantitatives par questionnaire auprès de jeunes enfants (5-8 ans)

Intégrer de jeunes enfants dans des enquêtes quantitatives de grande ampleur : en voilà une gageure ! Quand nous pensons aux groupes sous-représentés dans les enquêtes, nous ne pensons pas en premier lieu aux plus jeunes… Et pourtant, ils en sont absents bien qu’interroger des 5-8 ans est possible tout en respectant des critères de qualité des résultats et de respect des enfants.

Bien évidemment, certains ne sachant pas encore lire, les autres pouvant avoir une lecture toujours hésitante et les jeunes enfants ayant une durée d’attention plus courte que leur aînés, les conditions doivent être adaptées et les défis sont multiples.

L’Observatoire a donc souhaité une recherche dont l’objet est de dresser les balises éthiques et méthodologiques pour réaliser des enquêtes quantitatives par questionnaire auprès d’enfants scolarisés dans le cycle d’apprentissage de la lecture (5-8 ans), d’établir la manière la plus adéquate, respectueuse et pertinente de les interroger sur différents concepts et thématiques, d’élaborer un module de questionnaire et de le tester.

Ces résultats feront ultérieurement l’objet un vade-mecum à destination des professionnels. Mais, d’ores et déjà, ils permettront à l’Observatoire d’interroger ces jeunes enfants lors de ses recherches qui jusqu’à présent étaient menées principalement auprès d’enfants âgés de 10 à 18 ans. Ces enquêtes quantitatives permettront de valoriser la parole d’un plus grand nombre d’enfants ; les plus jeunes ayant, à l’instar de leurs aînés, une expertise et un regard spécifique et pertinent sur leur vécu et leurs expériences.

La participation des plus jeunes à ces enquêtes est donc un défi. C’est pourquoi, il importe de définir des balises éthiques et de déterminer quelles sont les conditions adéquates et respectueuses permettant de recueillir leur point de vue à partir de la mise en œuvre d’une méthodologie adaptée à leur âge et garantissant la qualité des résultats obtenus.

De manière plus spécifique, la recherche s’est penchée sur la manière la plus pertinente d’interroger ces jeunes enfants sur le niveau socio-économique de leur foyer et de mesurer certains concepts clés permettant de comprendre les mécanismes à l’œuvre dans différents aspects de la vie des enfants étudiés par l’Observatoire, dont leur bien-être – et toutes ses composantes –, ainsi que leur participation aux décisions qui les concernent, leurs droits, etc.

Outre le niveau socio-économique du foyer, la recherche aborde également des concepts liés à leurs « capabilités » sociales et émotionnelles (social and emotional capabilities), car celles-ci, au même titre que les ressources dont disposent les enfants, font partie des éléments favorisant leur bien-être et il est par ailleurs de plus en plus avéré que ces facteurs ont également un impact à long-terme, favorisant notamment l’inclusion sociale des individus. Les trois concepts-clés retenus étaient :

  1. la résilience : la capacité à s’adapter et surmonter des moments difficiles, des épreuves ;
  2. l’ « agency » : le sentiment d’avoir la capacité à agir sur le monde, les choses, à les influencer ; 
  3. les compétences communicationnelles et plus précisément celles qui permettent à un enfant de participer activement et de manière autonome à la recherche d’informations, aux débats et prises de décisions qui le concernent, à savoir :
  • la capacité à formuler et exprimer ses émotions, sentiments, opinions ; 
  • la capacité à traiter adéquatement l’information fournie par l’environnement.

Pour cela, l’équipe de recherche a réalisé un questionnaire sur tablette avec des illustrations spécialement créées pour l’étude et l’a testé dans le cadre scolaire auprès d’une centaine d’enfants répartis en petits groupes d’environ six individus en faisant attention à leur répartition socio-économique et géographique.

Sur base de la littérature, de la réalisation du questionnaire, des observations des chercheuses et du retour des enfants lors de son test, ainsi que de l’analyse des résultats, des enseignements et recommandations ont été établis concernant : 

  • les balises éthiques ;
  • les points d’attention en termes de formulation des questions (langage adopté, échelles utilisées (répétition ou diversification au sein d’un questionnaire), etc.) et donc la compréhension du questionnaire ; 
  • les éléments se rapportant à la présentation des questions (supports, images, symboles, couleurs, etc.) ;
  • les principales questions et observations liées aux modes de passation et aux consignes à formuler aux enquêteurs (durée, moment, lieu, professionnels, maintien de l’attention des enfants, etc.) ;
  • la validation des échelles de mesure des concepts ;
  • l’identification des questions superflues et la reformulation d’autres ;
  • la validation de la qualité des données auprès de tous les âges et milieux socio-économiques.

À télécharger : Réalisation d’enquêtes quantitatives par questionnaire auprès de jeunes enfants (5-8 ans)