Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Écoles de devoirs : l’état des lieux 2011-2014 est en ligne

© Direction - Jean Poucet

Le décret relatif à la reconnaissance et au soutien des écoles de devoirs charge l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse de réaliser tous les trois ans un « état des lieux des réalisations, besoins et enjeux du secteur » (art.24). Le premier exercice d’état des lieux avait porté sur les années 2008-2011 et avait été publié en 2012. Cette analyse avait exploré de très nombreuses thématiques et constitue encore aujourd’hui un document de référence.

Parmi les conclusions de ce rapport initial, l’Observatoire avait souligné la bonne adéquation entre la philosophie du texte décrétal et la réalité de terrain. Nous avions également relevé une série de lignes de tensions telles que le financement du secteur, très faible au vu des missions et de l’ampleur du travail réalisé par les écoles de devoirs. Ce manque de moyens matériels et humains constituait alors un frein réel au bon fonctionnement des écoles de devoirs.

La question de l’accessibilité avait également été soulevée face, notamment, à la saturation d’un nombre important d’écoles de devoirs. La difficulté croissante pour les familles de trouver de la place pour leur(s) enfant(s) en EDD faisait également apparaître des éléments relatifs à la question de la pression scolaire et à l’externalisation par l’école de la remédiation. En lien direct avec cette problématique, c’est l’identité du secteur elle-même qui semblait manquer de clarté pour les différents partenaires des EDD.

Enfin, le rapport soulignait encore les marges de progression possibles en matière de formation continue des équipes. 

Comme nous l’explicitons au fil des pages du deuxième état des lieux qui couvre la période 2011-2014, l’analyse des rapports d’activités des EDD a confirmé l’actualité des différents enjeux mis en exergue ci-dessus. Nous avons en effet noté peu d’évolutions tangibles sur ce triennat et ce, même si des modifications ont été apportées au décret en 2013.

Ceci étant, une série de nouveaux enjeux se sont dessinés de manière plus nette qu’il y a trois ans. Citons la question de la paupérisation des familles, de l’accueil des enfants primo-arrivants et la qualité des infrastructures dont disposent les EDD. Autant d’enjeux qui, comme nous le développons dans le rapport, rendent le travail des EDD essentiel et difficile à la fois.

Pour en savoir plus et télécharger le rapport, cliquez ici