Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Des rencontres avec les coordinateurs et coordinatrices ATL

Entre 2004 et 2008, il a été décidé d’organiser des rencontres avec les coordinateurs et coordinatrices ATL par province (ou comité subrégional) au rythme d’une réunion par semestre. Là où les coordinations existaient (Bruxelles - Observatoire de l’Enfant COCOF, Brabant wallon et Hainaut - Province/Service de l’égalité des chances et Comité subrégional de l’ONE), l’Observatoire s’insérait dans l’agenda programmé par celles-ci. Ailleurs, l’Observatoire en prenait l’initiative.

L’objet principal de ces rencontres était la mise en place d’un dispositif d’évaluation continue et progressive de la mise en oeuvre du décret ATL.

Jusqu’à la création de la plateforme communautaire des coordinateurs ATL, ces rencontres offraient un espace d’échanges et d’informations mutuelles entre coordinateurs.

Les échos de ces réunions sont disponibles dans la rubrique "Ressources pour les coordinations".

Parmi les thématiques abordées, l’évaluation de la fonction de coordinateur et l’évaluation de la qualité ont fait l’objet d’une synthèse particulière, assortie de recommandations.

Évaluation de la fonction de coordinateur

Il est apparu important de consacrer la série de réunions du mois de juin 2006 à l’évaluation de la fonction des coordinateurs qui ont pu être engagés dans les communes grâce aux subsides accordés dans le cadre du décret ATL.

En synthèse, il faut souligner :

  • leur identité professionnelle assurée grâce au décret ;
  • un maître-mot : l'adaptabilité ;
  • la nécessité de soutenir la formation des coordinateurs ATL ;
  • la nécessité de mieux définir, délimiter et soutenir la fonction ;
  • la nécessité de garantir les subventions ;
  • la nécessité de mieux associer les coordinateurs ATL.

C’est la synthèse des éléments d’évaluation fournis par les coordinateurs eux-mêmes que l’on peut consulter ou télécharger : Synthèse des éléments d’évaluation de la fonction de coordinateur.

Esquisse d'évaluation de la qualité de l'accueil

Début 2008, l’Observatoire a souhaité travailler avec les coordinateurs sur l’évaluation de la qualité et ce à travers quatre dimensions qui traversent le décret :

  • L’encadrement.
  • Le projet d’accueil.
  • La formation.
  • La participation.

La réflexion a été menée en sous-groupes de travail suivis d’une mise en commun par province.

Si globalement, il est indéniable que le décret a eu sur la qualité de l’accueil temps libre un effet positif, les coordinateurs ont soulevé une série d’éléments qui posent encore problème.

C’est principalement la précarité de l’emploi des accueillantes qui a été mise en exergue. Celle-ci entraîne une trop grande instabilité des équipes en place, entravant le développement d’un accueil de qualité. Cette situation a des répercussions sur toutes les dimensions évaluées lors de la tournée : l’encadrement, la formation, le projet d’accueil et enfin, la participation.

Recommandations

À l’issue de cette évaluation, voici les recommandations de l’Observatoire :

Le statut

Si l’on souhaite augmenter la qualité de l’accueil, il semble évident et nécessaire d’assurer la stabilité des équipes. Ainsi, par exemple, le statut ALE ne peut être que provisoire pour les accueillantes. L’idéal est de leur offrir un cadre contractuel stable. Pour le court terme, il semble donc nécessaire de lever toutes les incompatibilités relevées dans l’évaluation concernant le statut ALE. Il s’agit notamment de faciliter la participation des accueillantes sous statut ALE au dispositif de formation. Pour un plus long terme, il conviendrait d’initier une concertation entre les différentes autorités compétentes afin d’adapter la réglementation sur le travail, notamment en ce qui concerne :

  • la prise en compte des horaires scindés prestés par les accueillantes ;
  • les contrats d'emploi offrant parfois des revenus inférieurs à une inscription au chômage.

La formation

Partant de ces constats, il faudra pouvoir activer ou créer des passerelles entre les formations ATL, la promotion sociale, les formations liées aux centres de vacances … et ce, afin d’assurer la reconnaissance de ces formations de manière transversale.

Le projet d’accueil

Parallèlement et dans la foulée de la dynamique initiée par la diffusion du référentiel qualité pour l’accueil des 3- 12 ans de l’ONE "Accueillir les enfants de 3 à 12 ans, viser la qualité", le développement de la qualité doit être visé et ce, notamment au travers de l’élaboration et du suivi d’un réel projet d’accueil.
A ce propos, il faut rappeler que les coordinateurs ATL peuvent jouer un rôle central dans la diffusion et la promotion du référentiel auprès des responsables de projets qui sont parmi les premiers visés par cet outil.

La participation des enfants

La participation des enfants aux décisions qui les concernent - qu’il s’agisse de situations individuelles ou collectives - est un droit qui leur est garanti par la Convention internationale des droits de l’enfant et dont on ne peut qu’encourager la mise en œuvre dans le cadre des lieux d’accueil.
La participation des enfants est un élément à réfléchir, à travailler en équipe et à développer, notamment dans le cadre du projet d’accueil.

Pour consulter ou télécharger la synthèse, cliquez ici.