Observatoire de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Aide à la Jeunesse

Implication et rôle de l'Observatoire

Dès son installation en 1999, l’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse a joué un rôle important dans la réflexion concernant l’accueil des enfants durant leur temps libre.

L’OEJAJ a en effet structuré le dialogue entre les communes et les ministres de l’Enfance des gouvernements de la Communauté française en représentant notamment la Communauté française dans les « projets pilotes de coordination de l’accueil des enfants en dehors des heures scolaires » en 1999 et 2000 et en accompagnant, avec la DIIS de la Région wallonne, les premiers états des lieux de l’accueil des enfants en dehors des heures scolaires.

C’est à partir de l’expérience acquise que l’Observatoire a fait au ministre de l’Enfance une proposition de canevas d’état des lieux de l’ATL et d’une base de données informatisée dont les communes garderaient une copie pour une exploitation locale.

Le 1er janvier 2004, le décret approuvé en juillet 2003 entrait en application. Cette même année et la suivante, l'Observatoire a publié deux synthèses des états des lieux rentrés par les communes en 2002.

Parallèlement, dans le cadre de ses missions fixées par le décret, l’Observatoire a fait la proposition à la ministre de l'Enfance, dès 2004, de réaliser une évaluation continue de la mise en oeuvre du décret, notamment via l’organisation de rencontres semestrielles des coordinateurs/-trices ATL

Les informations recueillies et synthétisées par l’Observatoire dans ce cadre, ainsi que les recommandations qui avaient été formulées à cette occasion ont alimenté la réflexion lancée par la ministre de l’Enfance en 2008-2009 concernant la révision du décret.

Ces révisions décrétales allaient viser principalement à repréciser et mieux cadrer l'action des coordinations au niveau communal. Des nouveaux outils allaient ainsi voir le jour : la Convention commune-ONE, un plan d'action et un rapport d'activité annuels.

Pour ces deux outils, l’Observatoire a été chargé d'en concevoir le canevas et de le développer sous format excel.

Pour plus d'informations concernant ce canevas, cliquez ici.

En 2009 toujours, l’Observatoire rendait son rapport d’évaluation du décret conformément à l’article 44 du décret. Une version augmentée des commentaires et recommandations du secteur était publiée en 2011.

Pour plus d’informations concernant l’évaluation du décret : cliquez ici.Évaluation du décret ATL

Enfin, un nouvel état des lieux a été réalisé en 2012 sur la base des informations recueillies à l’occasion du renouvellement des programmes CLE des communes entre 2009 et 2012, via une grille de recueil actualisée en concertation avec les coordinateurs et coordinatrices ATL en 2008.

Pour plus d’informations concernant l’état des lieux de l’accueil, cliquez ici.

Aujourd’hui, l’Observatoire travaille activement - en collaboration étroite avec l’ONE et l'Etnic-, à la simplification administrative des modalités de recueil des informations nécessaires au bon pilotage du décret.